vendredi 1 juin 2012

Hiver/Printemps 2012 en photos - St-Vincent & Grenadines (SVG) à Montréal




Ciel de Bequia (se prononce bécoué).

Mes mouettes des Tobago Cays (texte du 16 avril).

«Mon effronté». Un mainate avec son bol d'eau. Un fois son inspection faite, et qu'il voyait bien qu'il ne pouvait craindre de nous, il a avisé «sa gang».

Et la petite famille s'est pointée. À leur grand plaisir et, bien sûr, au mien.


Puis ce fût au tour des tortues d'être captées par ma caméra.

De près.

Encore plus près.



En déplacement, lorsqu'elle remonte prendre sa bouffée d'air.

Le matin où nous avons quitté Carriacou (texte du 24 avril). C'était la deuxième fois que Normand mettait son «kit» de pluie depuis que nous faisons de la voile.

Comme ancien pompier, pourrait-il faire parti de leur calendrier annuel?

Depuis 1 an, nous entendons parler des douches que la marina de Whisper Cove veut installer près du quai principal. Et bien, les travaux ont débuté après notre arrivée.

Et ça avançait rondement.

Maintenant la toiture. C'est dans cet état que nous avons quitté la marina. À notre retour en novembre, nous devrions donc avoir de belles douches neuves à proximité.

Coléoptères.

Héron vert.

Ciel de Grenade.

Notre rendez-vous à la marina «Grenada Marine», pour la sortie de «Sweet Madame Blue», était pour le lundi 14 mai 2012. C'est donc la veille, à 13h20 (j'aurais dû écrire 13h13 pour être exacte), que nous avons quitté Whisper Cove. Une petite navigation, mais avec des vents de 20 nd dans l'pif et des vagues de 9'. Nous avons pris un des «mooring» de la marina à 15h13. Le lendemain, c'est à 13h00, tel que prévu, que notre voilier fût sorti de l'eau.

Quelle belle surprise. Très peu de «barnacles» sous la coque. L'antifouling a fait son travail. L'année dernière, pour la même période d'immersion, soit un an, la coque était pleine.

Un bon nettoyage quand-même.

Après 3 jours intensifs de rangement, «Sweet Madame Blue» est fixée solidement et prête pour son «éténisation» (mot inventé qui est l'antonyme d'hivernisation) durant la saison cyclonique. Le mercredi 16 mai, Harry (le chauffeur de Whisper Cove) vient nous chercher à 17h00, car c'est sur le catamaran «Silya», de Sylvain et Mireille, que nous passerons notre dernière nuit dans les Antilles. Retour au Québec demain matin, le 17 mai à 7h30. Et pourquoi ne pas avoir couché sur notre voilier? Pour sauver 30 minutes de route, demain matin, et avoir une nuit un peu plus longue.

Le Père Noël rentre au Pôle Nord! Avec cette barbe, on le croirait presque.

L'embarquement à l'aéroport de Grenade.
Nous avons un vol direct Grenade/Toronto, avec Caribbean Airlines, puis, après une attente de 3 heures, Toronto/Montréal avec Air Canada. Une chance qu'une préposée avec chaise roulante m'attendait à Toronto. Ouf! Aussi gros que l'aéroport de Miami. Il nous a fallut prendre 5 ascenseurs et le mini-rail pour nous rendre à la porte d'embarquement.

Départ de Toronto. Avec la couverture nuageuse entre Grenade et Toronto, je n'ai pu prendre de photos.

Toronto et le lac Ontario.

Nous approchons de Montréal.

Là, ça devient évident.

L'Oratoire St-Joseph.

Et «Orange Julep» près de l'autoroute Décarie.
Nous serons donc au Québec jusqu'au 18 novembre, afin de respecter la période de «moins de 183 jours» exigée par la RAMQ.
À toutes celles et ceux qui me lisent, via se blogue, revenez y jeter un coup d'oeil à l'occasion. J'y mettrai certainement quelques photos et commentaires durant mon long séjour au Québec.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire